/

16 décembre 2010

Ces petites bêtes qui nous font éternuer – les acariens

Publié par

 

Les acariens… des petites bestioles qui portent bien leurs nom ‘acaRIEN’ car on ne les voit pas. On en entend souvent parler, surtout dans le domaine de la literie. Mais que sont ces petites bêtes invisibles ? Et pourquoi éveillent-elles un sentiment d’inquiétude pour la plupart des gens ? Explorons un peu ce petit monde invisible…

Les scientifiques dénombrent environ 500000 espèces  d’acariens sur la planète, aussi bien sur terre que dans l’eau douce ou salée.             On les considère aussi comme les cousins microscopiques des araignées et des scorpions. Ils prolifèrent à l’intérieur des maisons et des appartements dans la poussière domestique.

Ils ont beau être microscopiques, leurs déjections n’en constituent pas moins une des principales causes d’allergie chez l’homme. Sachant qu’on compte entre 2000 et 15000 acariens par gramme de poussière, il n’est pas étonnant qu’il soit indispensable de dépoussiérer régulièrement nos pièces à vivre. Rien que dans la poussière de maison on peut retrouver 150 espèces d’acariens qui se nourrissent de débris de peau humaine, que l’on perd à raison de 3 grammes par nuit.

Voilà comment nous faisons le lien entre literie et acariens. L’humidité du lit crée des moisissures invisibles dans la literie, favorisant la digestion des peaux mortes absorbées par les acariens. Ces monstres microscopiques s’appellent ‘dermatophagoïdes ptèronyssinus’, ce qui en grec veut dire ‘mangeurs de peau’. Leurs déjections sont en fait les principales substances allergisantes. Ces substances allergisantes continuent à provoquer les symptômes d’allergies même après la mort des acariens.

Mais alors comment devons nous les combattre ?

Sachant que les acariens se développent principalement dans les produits textiles (la literie, tapis, rideaux, etc…), dans un environnement chaud et humide et que l’aspirateur ne permet d’en supprimer que 5 ou 10%, il est évident qu’il faut se concentrer sur ces choses là.

Tout d’abord il est crucial d’aérer régulièrement les différentes pièces de la maison, en particulier la chambre à coucher, tout en laissant le lit ouvert. Ceci à raison d’une quinzaine de minutes par jour.

Essayez également de maintenir une humidité relative inférieure à 60% et une température de l’air de 16 à 18°C dans la chambre à coucher et de 19 à 21°C dans le salon.

Evitez aussi  l’accumulation de poussière. Un nettoyage hebdomadaire des sols et des meubles est indispensable. Et surtout, aspirez souvent les acariens morts sur les sols et matelas.

Voilà quelques conseils qui pourront vous aider à vous débarrasser des nos meilleurs ennemis. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *