/

15 mai 2015

Comment bien conjuguer sommeil et travail ?

Publié par

Dormir est vital à l’être humain. La période de sommeil est le moment durant lequel l’organisme reconstitue ses réserves énergétiques, régule ses fonctions métaboliques et sa température, élimine les toxines et synthétise certaines hormones. La privation de sommeil chez l’homme peut entraîner différents effets (irritabilité, agressivité) et des troubles cognitifs, visuels et intellectuels, de la somnolence et une baisse des  performances. Des expériences ont constaté également une altération du fonctionnement cérébral qui entraîne des hallucinations et des comportements psychotiques.

Dormir est tout autant indispensable à une personne qui travaille. La carence en sommeil peut avoir des conséquences extrêmement graves. En particulier dans le secteur industriel ou dans celui des transports. Les heures excessives de travail et les décisions inadaptées liées au manque de sommeil sont à l’origine de quatre grandes catastrophes du XXe siècle : explosion de l’usine Union Carbide à Bhopal en Inde en 1984, explosion de la navette spatiale américaine Challenger en 1986, accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Union Soviétique en 1986, naufrage du pétrolier Exxon Valdez en 1989. Le manque de sommeil, qui entraîne la somnolence et la baisse de la vigilance, est également responsable de nombreux accidents du travail chaque jour en France.

Selon la médecine du travail, près de 40% de salariés se plaignent de leur sommeil (un pourcentage qui monte à 60% pour les salariés qui travaillent la nuit). Dans les différents troubles du sommeil qui les affectent, on retrouve les insomnies ou les apnées du sommeil. Pour plus de la moitié des Français, ces problèmes de sommeil occasionnent des nuisances dans leur cadre professionnel : journée d’absence, état de somnolence et risque d’accident, perte d’énergie et de dynamisme, manque de concentration, etc.

Pour conjuguer parfaitement sommeil et travail, il y a différentes règles à respecter. En premier lieu, des règles d’hygiène de sommeil comme adapter sa durée de sommeil à ses besoins. 30% des Français déclarent dormir six heures ou moins. C’est souvent trop peu pour être en forme le matin et assurer une journée de travail. Il faut savoir aller se coucher dès les premiers signaux de l’endormissement. Et, si possible, adopter des horaires de coucher et de lever réguliers. Il faut évidemment aussi avoir une alimentation adaptée au sommeil (dîner léger et non gras, pas de caféine ou de boissons excitantes le soir) et se ménager un environnement favorable au sommeil (un espace coupé des activités diurnes, protégé du bruit, avec une lumière et une température adaptées).

Pour faciliter votre sommeil vous pouvez également pratiquer une activité physique en journée. Cela permet d’augmenter le sommeil lent profond, particulièrement récupérateur, et de lutter contre l’anxiété et la dépression, cause des troubles du sommeil. Cette activité physique peut être de la marche, du footing, de la natation. Par contre, la pratique d’un sport le soir est fortement déconseillée car elle va vous empêcher de dormir. Il est important également de pratiquer des activités en extérieur pour bien s’oxygéner.

Vous devez également apprendre à vous relaxer. Il existe différents exercices de respiration, de décontraction musculaire et de techniques de visualisation et d’imagerie mentale. La sophrologie et le yoga peuvent aussi aider à évacuer les contrariétés de la journée et à surmonter les difficultés de la vie quotidienne. La relaxation permet de moins subir l’environnement et de mieux contrôler ses rythmes éveil/sommeil.

Comme nous l’avons vu dans un précédent article, la sieste peut apporter aussi tous ses bienfaits pour les personnes fatigués ou en manque de sommeil. Une tendance se dessine d’ailleurs dans les entreprises avec une meilleure acceptation de la sieste, car elle fait gagner de la productivité aux salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *