/

31 juillet 2014

La sieste doit-elle être taboue? Non…

Publié par

Chez nous, la sieste est souvent « mal vue » et assimilée aux paresseux ou à la petite enfance ou à un signe de régression pour les plus âgés. Pourtant, ce n’est que culturel car dans certains pays comme au Japon, elle est obligatoire. Y aurait-il un lien avec la performance? En Europe, c’est bien assimilé dans les pays chaud car les horaires de travail y sont adaptés. Toutefois, la sieste est encouragée par de nombreux spécialistes du sommeil surtout après le déjeuner (après le repas du midi donc). Après le déjeuner, une sieste de 20 minutes permettrait de réduire les risques d’accidents circulatoires au travail et aussi d’améliorer la mémorisation et de réduire le stress. En fait, c’est une bonne manière de libérer le fonctionnement du système nerveux pendant ces 20 minutes et d’offrir une bonne digestion et un petit apaisement à notre rythme cardiaque. Faire une sieste c’est aussi un moyen rapide de compenser un petit manque de sommeil suite à une nuit agitée ou à un coucher plus tardif qu’à l’habitude. Alors profitez-en chaque fois que c’est possible car la sieste n’est pas réservée aux enfants, il vous suffit de trouver un petit lieu calme et d’utiliser une minuterie pour la limiter entre 10 et 30 minutes. Et comme le dit le proverbe de Jean Racine (1668) : « qui veut aller loin ménage sa monture ».

Les commentaires sont fermés.